Prendre ses responsabilités

“Tout ce qui augmente la liberté augmente la responsabilité”

Victor Hugo



Pour produire un écrit en respectant les consignes et les délais imposés, l’étudiant doit avec autonomie prendre ses responsabilités. Il est nécessaire de gérer son temps et d’effectuer un rétro-planning. Il faut prévoir un temps d’appropriation, un temps de maturation, un temps d’exploration, un temps de conception, un temps de rédaction, un temps de mise en forme. On n'oubliera pas également un temps pour gérer les problèmes et les imprévus. Ces différents temps ne s’organisent pas nécessairement de manière successive mais souvent par boucles itératives. La vision globale de son écrit n’est claire bien souvent qu’à la fin du travail effectué. C’est pourquoi il faut souvent revenir sur la rédaction de telle ou telle partie, sur le plan voire sur le titre de son document ou de sa problématique. Si nécessaire, on cherchera à combler certaines lacunes dans la maîtrise des fonctions pour longs documents du traitement de texte afin d’être efficace dans la rédaction et la mise en page. Il faut également se faire curieux et s’organiser pour collecter l’information, rechercher des sources, lire, créer des schémas ou des tableaux, faire des analyses statistiques, structurer ses notes, classer ses photocopies et ses signets, organiser ses fichiers et répertoires numériques, en faire des sauvegardes...

Prendre ses responsabilités ce n’est pas seulement s’engager dans un travail personnel mais aussi s’appuyer sur ses tuteurs, ses enseignants, ou ses collègues étudiants. Il s’agit d’être à leur écoute et tirer profit de leurs remarques et conseils. La compétence c’est aussi le fruit de la capacité à mobiliser ses réseaux.

Comments